Sensibilisation à la saine alimentation et aux bonnes habitudes de vie - Honduras

En partenariat avec le Centre de Santé, l'école secondaire de Ojojona et Certificat en Coopération Internationale de l’Université de Montréal

Lieu: Ojojona, Honduras — Durée: 3 mois

Le village de Ojojona présente une communauté de 5000 habitants, sans comptér les huits villages satellites. De ceux-ci ont y dénombre un nombre grandissant de gens atteint de diabète et d’hypertention. Selon les statistiques du Centre de Santé de Ojojona, plus de la moitié des consultations sont en relation avec ces maladies. La consommation excessive de boisson gazeuse, de chips et de friture sont en cause. L’alimentation des Honduriens a beaucoup été influencé de la popularité de la mal bouffe Américaine et comme partout, qui dit mal bouffe dit prix minime. C’est le phenomème que l’ont observe présentement. En moyenne un petit sac de chips coûte environ 10 cent et un coca cola est moin cher que du lait. Le Honduras, étant le pays le plus pauvre d’Amérique Latine, les gens consomment donc ce qui est à leur porté, mais malheureusement il y a présentement beaucoup d’effets sur la santé qui se font ressentir.

Le Centre de santé de Ojojona, préocuper par ce phénomène, a souhaiter mettre l’emphase sur la saine alimentation et les bonnes habitudes de vie, surtout auprès des jeunes car il ont remarqué que les jeunes pratiquaient de moins en moins d’activité physique et que leur addiction aux Coca Cola devenait un réel problème. Un programme d’une série d’ateliers et de présentations destinés pour les jeunes de l’école secondaire a été élaboré afin de leur montré les impacts de leur consommation sur leur santé.

Trois stagiaires du Certificat en Coopération internationale de l’Université de Montréal ont donc participer à l’élaboration et à l’animation de ceux-ci. Elles ont fait participer les jeunes à plusieurs activités sportives afin de leur faire découvrir autre chose et ont discuter des effets d’une saines alimentation. Par la suite, les infirmières et la docteur en charge de ce projet, ont continuer les interventions auprès des adultes du Centre de Santé en fesant des interventions dans l’air d’attente et de la sensibilisation durant les consultations.