Appui au projet La Vaca Mécanica- Honduras

En partenariat avec l'école primaire et la paroisse du village de Ojojona

Lieu: Ojojona, Honduras — Durée: 3 mois

La Vaca Mécanica est un projet de distibution de lait de soya aux enfants de 3 à 12 ans ainsi qu’aux personnes démunis. Il a été mis sur pied par la Paroisse du village en collaboration avec plusieurs fondations comme Food for The Poor et CEPUDO Honduras permettant ainsi d’acheter la machine pouvant produire 80 litres par jour de boisson de soya.

Au Honduras, un enfant sur quatre souffre de faim chronique, selon le Programme Alimentaire Mondial (PAM). Plus de 300 000 enfants, soit un quart de la population infantile du Honduras souffrent de dénutrition, une population jeune qui s’avère, de fait, plus fragile et sujette aux maladies, mais aussi plus exposée à un retard physique et à des difficultés au niveau scolaire. Cette problématique freine également l’intégration future de ses enfants dans la vie active.

Le projet Vaca Mécanica a donc comme objectif de lutter contre la dénutrition des enfants du village et d’apporter un supplément nutritif pour leur bonne croissance. Le soya est un nutriment très nutritif qui contient des protéines, des vitamines, des sels et minéraux et une grande cantité de fibres. La machine qui produit la boisson a une capacité de donner 1 200 verres de lait de soya par jour. Les grands bénéficiaires sont la garderie, l’école primaire mais aussi les personnes du troisième âge ciblés par le centre de santé. La machina a été intallé à l’école primaire et une petite fenêtre donnant sur l’extérieure à été installer permettant ainsi à tout personne démunis a venir s’en procurer.

Une stagiaire à la maîtrise de l’UQAM à appuyer le projet sur une période de 3 mois en faisant le recensement de tous les élèves. Ce sont près de 500 élèves qui ont été pesés, mesurés et questionnés pour permettre d’avoir une base de donnée mesurable pour les bienfaits nutritionnels qu’apporte le lait de soya. Le projet ayant débuter un peu vers la fin de l’année scolaire Hondurien aura maintenant une base de donnée pour débuter l’année en Février et suivre l’évolution de chaques enfants.

Éventuellement, de la nourriture, fait à partir du soya, serait aussi fait et donnée comme complément alimentaire aux enfants.